[Carte] L’armée: obstacle au développement de l’énergie éolienne en Suède

L'armée de l'air et l'énergie éolienne en Suède

 

 

Habitués à devoir faire face aux oppositions de riverains ou de certaines associations environnementalistes, les promoteurs de l’énergie éolienne en Suède sont aujourd’hui confrontés à une force bien plus puissante : l’armée. Cette dernière, comme de nombreux autres acteurs étatiques, est appelée à répondre aux études d’impacts rédigées à l’occasion de la construction de grandes infrastructures, dont les parcs éoliens. Si la majorité des acteurs ne disposent que d’un avis consultatif, l’armée a la possibilité d’empêcher le développement d’un projet. Face à la multiplication des demandes de permis concernant des parcs éoliens, la défense suédoise a produit une cartographie des zones pour lesquelles elle répondrait négativement. Ces zones correspondent aux périmètres d’altitude minimum de sécurité autour des bases aériennes militaires ou mixtes et autour des radars météorologiques, ainsi qu’aux zones d’intérêt national pour la défense (Riksintresse för totalförsvaret).

Au total, c’est un dixième de la surface de la Suède qui est concerné par cette interdiction. Principalement localisés au sud, ces périmètres risquent de contraindre les nouveaux projets éoliens à migrer vers les régions septentrionales du pays.  Ce développement viendrait renforcer la dichotomie déjà existante entre le nord producteur mais peu consommateur d’électricité et le sud déficitaire en moyen de production (voir ici).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *